Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site
Site gratuit créé sur
H𝖎𝖘𝖙𝖔𝖗y 𝖔𝖋 𝕭𝖔𝖚𝖓𝖉𝖆𝖗𝖎𝖊𝖘
Association Loi de 1901

Association Loi de 1901

"In via Virtuti nulla est via" : Ovidius

"Nulle n'est la voie qui ne mène à la Vertu" : Ovide

Devise de la Famille de Biencourt

Depuis la Troisième Croisade aux cotés de Philippe II "Auguste"

CONTACT

Poype du Marquisat de Villars (Dombes, Ain, France)

Licence Creative Commons

 

Copyleft

Concept d'(Hus)Bondi

husbondi@mailo.eu

Site réalisé via SiteW

 

Aurillacois, Auvergne, France, Europe

HUSBONDI

Définition:
Nom Commun: Maitre d’une maisonnée dans la culture germanique (continentale, puis nordique).

Harold GODWINSON's Fighting Man Flag

©HUSBONDI

Corpus Christi

Interprétation contemporaine de l'(Hus)Bondi :

REPRODUCTION (Housing)  

L'Husbondi est le père d’un foyer, des habitants d’une maisonnée qui est chauffée par la biomasse du feu de bois et qui forme une famille, la base d'un clan, d'une nation, puis d'un empire plurilinguistique/ethnique et religieux. 
L’Husbondi est un guerrier, un conscrit qui protège les limites de son territoire, et par la même, protège les siens : "Si vis pacem, para bellum".

Il ne laisse pas le choix des armes à une élite guerrière, ni à des mercenaires. Il respecte un code d'Honneur et de piété, confiant au plus méritant son rôle de Hiérarque politique et militaire. 
En effet, ce sont les Seigneurs (Du norrois Karl, synonyme du latin vir : fort / viril) et les Rois qui symbolisent la Droiture (du génitif latin Regis) et la défense du groupe de familles (Kin; Notons la relation étymologique entre Kinship et Kingship). 
L’Husbondi est également un milicien appelé Huskarl, il accompagne dans la mort le seigneur ou roi-philosophe, qui se doit d’être un polymathe, maître dans l’art de la guerre respectant scrupuleusement le Code de Chevalerie, mais aussi homme de science et de spiritualité : exemple de Richard Ier 'Cœur de Lion' d'Angleterre, Frédéric II de Hohenstaufen du Saint-Empire, de Saint-Louis (IX) de France, ou d'Alphonse X de Castille et de Léon… 
Il maintient le culture de la Terre - aux ressources limitées) - et la 'Kultur' des hommes dans un univers modelé par lui d’ordre et de civilisation aux proportions infinies (Apeiron).

Il doit protéger ce que lui ont transmis comme héritage ses pères (Patriotisme) ainsi que ses pairs, ses égaux en droit (Pairalisme) selon les lois civiques et divines. Pour cela, il transmet à ses fils et à ses filles cet état impermanent de transition vers un futur toujours plus avancé technologuiquement et spirituellement qu’est l’Aevum.

PRODUCTION(Husbandry)  

L’Husbondi est un homme libre maitre d’une maisonnée (du norrois Hus) et propriétaire du domaine qui lui est relié (du latin Domus, et par dérivation du latin Dominus : maître).

C’est un paysan (du norrois Bondi) qui développe ses stricts besoins à partir des biens que lui offre sa terre, son pagi (génitif du latin pagus): Horticulture, Agriculture, Silviculture, Élevage (Animal Husbandry).
C'est ainsi un Homme souverain, cherchant à maximiser et perfectionner son auto-soutenabilité et sa liberté (non pélagianiste).

Étant un hominidé, soit un animal social, il échange par utilitarisme des biens qui lui appartiennent et qu’il a en surplus contre d’autres inexistants sur son territoire et que d’autres possèdent. 
Il exerce un mode de vie localiste : la mise en valeur de son patrimoine naturel est le fruit de son labeur et de son mérite, assurant la survie du groupe, la (re)distribution équitable et le bien vivre raisonné et mesuré : il suit la figure de Robinson Crusoé (Alexander Selkirk) comme agent économique.

Dirk (van Haarlem) BOOTSLa vierge à l'enfant

Pays-Bas bourguignons, 1465

(Primitifs flamands, Renaissance nordique)

Dirk (van Haarlem) BOOTSSaint-Christophe à l'enfant

Pays-Bas bourguignons, 1470

(Primitifs flamands, Renaissance nordique)

IMMANENCE  

L’Husbondi est un être de Raison, il travaille la terre, et analyse économiquement et écologiquement les moyens de production, l’Infra et Superstructure : l'Oikos est la maison en grec, comme l'Hus l'est en vieux norrois.

D'une part, es chiffres et les mathématiques font de lui  un mage exercant l'oracle. Ils permettent l'étude de la proportion de toutes choses indépendemment, mais aussi les unes par rapports aux autres, étant le meilleur instrument de Justice et d'Équité entre ses mains, et donc la balance qui assure l'équilibre.

D'autre part, au travers de son âme terrestre, et sa participation aux énergies divines, l'Esprit est présent dans l’Homme et dans le monde des Hommes. 
De cette manière, l'homme, selon l'image de Dieu, il peut lui aussi créer et construire, et c'est par là même qu'il étend sa compréhension de la multiplicité des mondes et de Dieu - qui ne font qu'un.

Il a vocation à recevoir la grâce de l'Être absolu, à se déifier, et à être une part de Dieu - à participer à son essence - mais jamais à sa suressence, c'est à dire  ses attributs de perfection, d'immortalité, d' infongibilité (le sans-fond ou Ungrund de Boehme), et son immuabilité de Monade et Monarque absolu.

TRANSCENDANCE  

L’Husbondi est un être de foi et de spiritualité pagano-chrétienne (Dvoevorie ou Double croyance en Russe).

Il est pétri de religiosité hélleno ou héllenestico-chrétienne, union de la philosophie gréco-romaine et de l’hénothéisme/monothéisme cananéen (phénicien, punico-carthaginois et judéo-hellénisme), sur une base celto-germanique, celle d'abord des Germains continentaux lors du Volkerwanderung du IVème siècle, puis des Germains septentrionaux lors de l'ère Viking à partir du IXème siècle.

Ces deux apports le maintiennent entre la Loi chamito-sémitique (le légalisme) et la Grâce indo-européenne (l’Antinomisme).
Il obéit au culte de son pays, de ses ancêtres qui reposent dans sa terre, des saints, puis des trois hypostases de Dieu : Son Être (Ontos en grec), l’Energie incréée de son Esprit par émanation (Hagios Pneuma), et enfin son incarnation (Christos Soter).

En effet, comme le disait Saint Irénée de Lyon, "Dieu s'est fait Homme pour que l'homme se fasse Dieu".

Ce dernier a un but sotériologique qui est le Salut par la Theosis ou Déification laquelle est possible par la fin du Principe du Péché Capital et donc la régénérescence de l'Homme dans son état premier antérieur à la Chute.

Saint Harald Ier de Danemark (Mécène)Christ sur l'Yggdrasil (Pierre de Jelling)

Danemark, Xème siècle

Patrimoine mondial de l'UNESCO

Colijn (van Brussel) DE COTERFons Vitae

Pays-Bas Espagnols, 1515-1517

(Primitifs flamands, Renaissance nordique)

CYCLITÉ ET PROGRÈS  

L’Husbondi travaille au rythme des saisons, ce qui traduit sa mortalité, sa finitude, le changement et la répétition dans la Nature.
Mais l’Homme, selon le Tikkoun Olam, est destiné après la création du monde par Dieu à continuer son œuvre, car il a été fait à son image. Il doit dabord -  par l'ascèse - avoir le contrôle de sa propre nature d’Homme, pour ensuite contrôler la Nature pour préparer son expansion dans l’Univers, à la recherche de Dieu et donc de son propre caractère divin selon la hiérarchie céleste dyonisienne (de Denys l'Aréopagite).

Pour cela, il doit avoir d’une part, une connaissance scientifique à la fois pragmatique et intellectuelle, qui l’amène à la Gnosis, et d’autre part, par ses traits d'Être imparfait, une connaissance exotérique puis ésotérique et mystique de Dieu qui l’amène à la Catharsis, l’Illuminatio et enfin la Theosis (Eckhart).
L’Homme, mortel, est destiné à devenir immortel, et donc atemporel. En d'autres termes, le cosmisme et le transhumanisme le mèneront à la dite Fin des Temps.

DÉMOCRATIE ET MÉRITE  

L’Husbondi est un citoyen qui fait partie d’un système de Démocratie directe, qui correspond au Ding néerlandais ou au Thing Scandinave ou bien au Tagsatzung Suisse.

C’est un décideur politique. Pour assurer sa participation il nécessite Transparence, Culture Libre (Free Culture) et autonomie.

L’intérêt commun doit être supérieur aux partis, et aux groupes d'intérêts (Lobbys), et la Polis supérieure à la matière économique et financière.
Il s’inscrit dans la localité, le confédéralisme (prenant en compte les spécificités ethno-linguistiques de chaque patries à l’intérieur de l’universalisme).

Il se positionne dans une subsidiarité inversée du Local à l'international, tant au niveau politique comme le conçoit la doctrine socialiste libertaire, qu'au niveau spirituel selon l'inspiration des esséniens, et des proto-chrétiens.

Il s'identifie à la laïque Tradition primordiale qui relie  notamment le Véda indien, l'Avesta iranien, la Torah juive, le nouveau testament araméen, grec puis latin, le Coran arabe et le Granth Sikh (Pendjabi).

 Jon MCNAUGHTONSecond Coming of Christ

Etats-Unis, XXI siècle

Intelligence artificielle (AI)Christ Pantocrator 'Cosmiciste'

Stable Diffusion

Université de Munich,  Allemagne, XXI siècle